COPIE PRIVEE ( "J'ai payé déjà !")

Publiée le 4 janv. 2013

Connaissez-vous la CCP (Commission pour la Copie Privée) ? Cette instance est chargée de calculer le montant de la redevance sur les supports d'enregistrements (cassettes, CD, DVD, disques durs, clés USB, tablettes, ordinateurs, téléphones et même GPS).
Créée en 1985, cette redevance ne cesse d'augmenter de façon totalement anarchique depuis sa création et, pour montrer leur désaccord avec ces hausses permanentes, les représentants des fabricants et des revendeurs de matériel ainsi que les représentant des consommateurs (vous et moi) ont démissionné en novembre 2012, laissant encore plus de latitude aux "ayants droit" pour en décider le montant.
On assiste donc en ce début 2013 à une augmentation anarchique de cette redevance : pour l'achat d'un disque dur de 500 Go, on devait payer une redevance de 10€ en 2012 mais c'est maintenant 45€ ! Pourquoi ? La commission ne le dit pas et va pouvoir encaisser de substantiels profits : l'argent récolté par cette redevance est passé de 95 millions d'euros en 2001 à 192 millions d'euros en 2011, selon les derniers chiffres connus. Pour un DVD vierge (en pack de 5) que vous payez environ 1,90€ l'unité, la redevance est de 90 centimes. Et si vous les achetez en Spindles de 50 ou 100, le montant de la redevance représente environ 75% du prix que vous payez. Mais même si vous copiez vos films super 8 sur DVD, vous devez payer le même prix, alors que vous ne lésez pas les "ayants droit", et même deux fois comme il est raconté dans cette parodie ( totalement autobiographique) écrite en 2008.
Il serait temps que l'on revoie le mode de calcul totalement arbitraire de cette redevance, non ?

http://www.youtube.com/watch?v=fpUaod6jBew&feature=youtu.be

 

Oui les tablettes sont plus chères en France!

Oui les tablettes sont plus chères en France!

Ajouté le 20 septembre 2013

Copie privée + TVA+ « CTC » : Europe 1 contredit la Ministre de la culture : les tablettes sont plus chères en France!

Alors que le Conseil National du numérique a émis des réserves claires quant à l’idée de créer des taxes sectorielles, et que la « pause fiscale » semble éloigner la menace d’une nouvelle taxe telle que celle proposée par la mission Lescure sur les terminaux connectés, la Ministre revient à la charge souhaitant voir cette contribution instaurée pour 2015.
Pour justifier ce nouveau prélèvement une affirmation répétée comme un slogan: « les tablettes ne sont pas plus chères en France qu’ailleurs », les taxes n’influeraient pas sur le prix de vente au consommateur qui, au final, ne paierait pas ce surcoût!
Cependant la méthode Coué du ministère de la culture ne résiste pas à l’analyse des fins limiers de l’équipe d’Europe 1!

Ecoute le vrai/faux de l’info

TAXE - Schéma 5

Le SFIB souligne le caractère disproportionné des taxes appliquées aux appareils.